Journées Françaises de l'Evaluation 2022

Les nouveaux espaces de l'évaluation

Territoires, acteurs et circulation des savoirs

Lille, les 17 et 18 novembre 2022

 

Conseils scientifiques, rapports d’experts, plans de relance, mesure de l’impact social... : le temps apparaît plus que jamais à l’évaluation avec l’ouverture de multiples espaces pour évaluer les interventions publiques. Dans un contexte marqué par un fort degré de complexité et d’incertitude, les débats autour de l’évaluation constitue une évolution notable. Elle atteste du besoin accru de connaissance et d’expertise pour éclairer l’action publique et favoriser le débat citoyen.

Toutefois, des espaces restent à conquérir pour l’évaluation des politiques publiques et les territoires l’ont bien compris. Plusieurs collectivités ont en effet mis en place des démarches ambitieuses d’évaluation de leurs politiques publiques : des unités d’évaluation ont été créées dans bon nombre d’institutions régionales, départementales ou métropolitaines. Les Conseils économiques, sociaux et environnementaux régionaux (Ceser) sont chargés depuis la loi NOTRe de contribuer à l’évaluation des politiques territoriales. En cohérence avec cette dynamique, un rapport de l’inspection générale de l’administration (IGA) publié en 2020 encourageait une meilleure association de l’État et des collectivités territoriales dans des démarches « d’évaluation partagée » à travers une meilleure coordination des instances d’évaluation, une réflexion commune sur les données et un partage des ressources entre services de l’État et associations de représentation des collectivités. L’adoption récente de la loi « 3DS » et la création d’une compétence d'évaluation des politiques publiques pour les chambres régionales des comptes (CRC) ouvre également des perspectives prometteuses pour éclairer l’action publique locale.

Des espaces s’ouvrent aussi sur le plan méthodologique où l’évaluation connaît des hybridations nouvelles, avec des approches innovantes comme les méthodes du design, la prospective stratégique ou les démarches de co-conception avec les usagers.

Dans un contexte où les politiques publiques présentent un caractère de plus en plus multidimensionnel, le dialogue interdisciplinaire autour de l’évaluation et l’ouverture de la discipline vers d’autres univers professionnels n’ont jamais été aussi nécessaires.

Quarante ans après le développement des premières évaluations dans notre pays, le renouveau générationnel dessine un nouvel espace pour les savoirs académiques, administratifs et professionnels issus de l’évaluation. De ce point de vue, une nouvelle génération d’évaluateurs vient également bousculer les pratiques et les usages de l’évaluation. Structurée autour du réseau des jeunes évaluateurs de la SFE, elle témoigne des besoins de formation et d’insertion professionnelle autour des métiers de l’expertise de l’action publique, au niveau national comme territorial.

En substance, la question de la multiplicité des espaces en matière d’évaluation et, plus largement, sa place dans le débat public et dans les processus qui sous-tendent les choix collectifs est aujourd’hui centrale.

Dans ce contexte, l’édition 2022 des Journées Françaises de l’Évaluation (JFE) entend proposer une réflexion globale sur les « nouveaux espaces de l’évaluation ».

A travers cette thématique, il s’agit d’aborder en particulier deux dimensions prégnantes de ces nouveaux espaces :

La question des dynamiques territoriales et la mobilisation des nombreux acteurs territoriaux qui redéfinissent les espaces et les contextes au sein desquels se développe l’évaluation. Ainsi, la sensibilisation des élus comme des équipes de direction, la formation des agents publics, la mise à disposition des données, les partenariats avec les milieux académiques locaux, mais aussi la définition d’indicateurs territoriaux, les démarches de transition dans les territoires et la diffusion des innovations locales sont autant de défis à relever pour étendre et ancrer durablement la culture de l’évaluation au sein des territoires et des collectivités publiques.

Les nouveaux espaces de déploiement de l’évaluation sur le plan substantiel et méthodologique : pratiques émergentes et recompositions à l’œuvre du paysage politique, administratif et professionnel. L’interdisciplinarité, l’hybridation des approches, les nouveaux usages évaluatifs, la transformation des pratiques managériales tout comme les leviers innovants de communication et les enjeux de circulation des savoirs évaluatifs entre différents espaces (politiques, scientifiques et citoyens) seront abordés au fil de ces journées.

Les JFE seront donc l’occasion de croiser les regards entre élus et responsables administratifs, chercheurs et consultants, praticiens aguerris et jeunes professionnels autour des enjeux liés à ces nouveaux espaces, notamment, s’agissant de la mobilisation des territoires et le développement de nouvelles pratiques.  Pour cela, la SFE s’appuiera sur des expériences concrètes de coopération avec les territoires, notamment les initiatives récentes comme la mise en place depuis décembre 2021 d’un groupe de travail « Évaluation dans les territoires ». Seront également présentées des initiatives récentes comme la remise du prix de l’évaluation innovante en partenariat avec l’Afigese de 2021 ou les travaux du réseau des jeunes évaluateurs.

 

Télécharger l'appel à contribution